Portrait d’homme-0001

Portrait d'homme, aux deux crayons (pierre noire et craie blanche) sur papier gris pour pastel par Richard Martens. www.dessin-cerveau-droit.fr

Je crois me souvenir que j’ai dessiné ce portrait quand je devais avoir une vingtaine d’année. À partir d’une photo un peu floue d’un Roman-film… Ce qui m’avait incité à le faire était… l’éclairage !

 

Deux crayons : pierre noire et craie blanche

Portrait d'homme, aux deux crayons (pierre noire et craie blanche) sur papier gris pour pastel par Richard Martens.
Portrait d’homme, aux deux crayons (pierre noire et craie blanche) sur papier gris pour pastel par Richard Martens.

L’expression “deux crayons” est utilisée en matière d’art et dans le domaine de l’histoire de l’art. Il ne s’agit pas de crayons dans le sens qu’on lui connaît actuellement. Il s’agissait, à l’origine de matières naturelles : la pierre noire, et la craie blanche.

Bien sûr, il n’est pas question d’une simple craie, pour écrire sur un tableau. C’est une craie d’art, donc de bien meilleur qualité !

 

Les “ancêtres” du pastel ?

Quand on parle de crayons, il peut s’agir de :

  • pierre noire ;
  • craie blanche ;
  • sanguine ;
  • bistre ;
  • sépia.

Ces trois derniers “crayons” sont des teintes chaudes, dans les nuances de bruns. Actuellement, on peut les acheter dans le commerce sous forme de bâton à base carrée, ou cylindrique.

Si on désire pratiquer le pastel, c’est une façon économique et traditionnelle de commencer.

Et quand on pratique, on utilise deux ou trois d’entre-eux. Aux trois crayons, cela peut être :

  • pierre noire ;
  • craie blanche ;
  • et l’une des trois restantes.

Comme Watteau, ou Michel-Ange, parfois les deux crayons peuvent être :

  • craie blanche ;
  • sanguine.

 

Un vrai bâton brut de sanguine à l’ancienne !

Vrai bâton brut de sanguine ancienne. Photo : ©Richard Martens
Vrai bâton brut de sanguine ancienne. Photo : ©Richard Martens

J’ai mis délibérément cette photo en grand format, afin de bien monter qu’autrefois, ces “pierres” étaient un peu “brut de décoffrage” ! À tel point que quand je l’utilise, il arrive que cela ne trace pas, car, dans ce bâton il y a des impuretés, de minuscules morceaux de “cailloux” !

Dans le commerce, les bâtons qui sont vendus sont évidemment sans impureté ! Leur surface est lisse. Ce qui n’est pas le cas de la pierre sur la photo : plein de creux, de bosses, de relief…

Que pensez-vous de tout cela ? Cela vous donne t-il envie de pratiquer ?

Richard Martens (;-{D}

Texte version 1.1


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. J’ai exercé pour la presse, l’édition, le jeu vidéo pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Et j’enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…

2 réflexions sur « Portrait d’homme-0001 »