INKtober2016 – RM-03b

Dessin de nu pour "Cueillette", au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 g. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens

Ceci est la suite (et la fin) du numéro 3 d’INKtober, c’est-à-dire ma « Cueillette »… Qui est le mot que Jake Parker, le père de #INKtober1, a proposé comme troisième mot de ce mois. Renata Dessin, qui nous a proposé de participer2, a donc déjà, comme les précédents dessins, publié ceux-là sur son Groupe privé Facebook. Invisibles de ceux qui ne sont pas membres…

Comme je l’ai exposé dans l’article précédent, j’ai – exceptionnellement – publié ce numéro 3, « Cueillette », en deux articles (;-{D}

 

INKtober2016 nº 3 – Cueillette : dessin au stylo d’un nu assis

Dessin de nu pour "Cueillette", au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 e. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens
Dessin de nu pour « Cueillette », au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 e. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens

Pour la fin de la séance, j’ai opté pour l’encre d’un stylo-bille bleu. J’aime bien le bleu… Alors…

Toujours des poses brèves, entre 5 et 15 minutes maximum… Ici, c’est parti pour 15 minutes. Presque les vacances !

Quand le délai est court – 15 minutes au plus –, je me mets dans un certain état, difficile à décrire. Que j’appelle l’état de grâce du dessinateur. C’est comme un état second, un état modifié de conscience, qui peut être « neutre » ou agréable, voire parfois très agréable ! Comme si le temps n’existait plus… Et je me « mets » dans l’instrument, quel qu’il soit, et c’est comme si ma main suivait l’outil, qui se déplacerait vite sur la feuille…

On peut voir les tous premiers traits de bâti, les lignes de… « construction » ? Je ne trouve pas que le mot soit « terrible ». Il a le mérite de me sembler « parlant ».

J’aurais aimé avoir le temps de faire la tête… Du modèle ! Encore que ce n’était pas, là – en terme d’éclairage ! –, le plus intéressant… Mais bien plutôt l’ombre et la lumière sur le buste et les cuisses.

 

Nu allongé de dos

Dessin de nu pour "Cueillette", au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 f. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens
Dessin de nu pour « Cueillette », au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 f. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens

Partant de la liste de Jake Parker, traduite en Français3 (cf. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016), je me suis déjà préparé toute une liste de « possibles ». Le futur m’a montré que parfois, j’ai fait autre chose que ce que j’avais noté…

Pour cette « cueillette », cette séance de dessin de nu aux Arts-déco, qu’organise, chaque semaine l’Ensad Alumni Paris4, je n’en étais plus à me poser des questions… J’en profite pour  dire merci, à toi, notre organisateur, qui prend le temps d’installer la salle chaque semaine. Merci… Et merci à l’Ensad de Paris5, qui nous permet de disposer d’une salle dans cette école, riche de souvenirs, pour beaucoup d’entre-nous…

Juste à profiter pleinement de ces deux heures des dessin(s), de la qualité de l’éclairage, de l’accroche de la lumière sur la peau des modèles, et de faire courir l’instrument sur un papier…

J’ai beaucoup apprécié chacune des poses de chaque séance. Ici, c’est la longueur des jambes, et le raccourci du dos, que j’ai apprécié !

Avec ce qu’on nomme un repentir sur l’épaule haute. Un joli mot pour poser une étiquette sur une partie « ratée »… Personnellement, j’ai « découvert » ce mot lors d’une exposition du Musée du Louvre6, consacrée… aux repentirs ! Des grands Maîtres ! Léonard de Vinci, Michel-Ange, Degas, Raphaël, Matisse, Ingres… Pour le dire autrement : « rater » en excellente compagnie ! (;-{D}

 

Nu assis de profil dessiné au stylo-bille bleu

Dessin de nu pour "Cueillette", au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 g. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens
Dessin de nu pour « Cueillette », au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 g. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens

Quasiment « achevé », tellement la bille du stylo roulait vite sur le papier !

Les pieds sont indiqués, la tête plutôt posée, les ombres faites de hachures rapides… Hormis peut-être la main droite à peine construite…

J’ai trouvé que c’était une belle position. J’ai d’ailleurs remercié le modèle à la pause pour la qualité de ses poses, belles, simples, naturelles…

Vous pouvez voir les tracés légers de la charpente du dessin, avec d’ailleurs, à certains endroits des lignes d’actions, parfois certains traits sont ensuite renforcés, si je les sens à la « juste place »…

 

Nu « bleu » debout dansant

Dessin de nu pour "Cueillette", au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 h. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens
Dessin de nu pour « Cueillette », au stylo-bille noir, par Richard Martens, pour #INKtober2016 nº 3 h. #thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker #RichardMartens

La durée de la ou des deux dernières poses est toujours imprévisible, semble t-il… En effet, après la pause, qui est le repos, bien mérité, du modèle – et des artistes ! – la gestion du temps est souple. Et parfois la dernière pose ne permet que de disposer de 5 minutes. Car l’école, l’Ensad, ferme ses portes.

Ce fut le cas ce soir-là ! Ne disposant que de 5 minutes, j’ai su que je ne pourrais pas « finir » le dessin. « Finir », encore entre guillemets, bien sûr…

Comme d’habitude quand je sais que le temps m’est – nous est ! – compté, et que j’apprécie ce que j’ai sous les yeux, je veille simplement à équilibrer au mieux le croquis. Car là, ce que je trace est plus à la limite du croquis que du dessin…

Dans le métro, je suis parfois dans cet état d’esprit. Cependant, je suis plus souvent « indolent », acceptant à l’avance que ce sera probablement un dessin « inachevé ». Peut-être est-ce parce que les « poses » & l’éclairage offrent moins de magie à mes yeux ? peut-être… Allez savoir ?

 

Chère lectrice, cher lecteur, participez-vous à INKtober ? Si oui, pensez-vous à ajouter le ou les hashtags, ci-dessous :

#thefrenchINKtober #thefrenchINKtober2016 #INKtober #INKtober2016 @jakeparker

Osez-vous dessiner ?

Richard Martens

Texte version 1.2


Notes

Voici les liens de l’article. Au cas où un serait brisé dans le corps de l’article, il vous suffit de faire un copier-coller du lien ci-dessous, et de le coller dans la barre de votre navigateur…

  1. Jake Parker, qui a conçu #INKtober : https://www.facebook.com/inktober/?fref=ts
  2. Renata Dessin, qui nous a proposé d’y participer, avec son blog « Dessinons ensemble » : http://lesimages2renata.com/
  3. Liste de Jake Parker, traduite en Français : https://www.facebook.com/Inktober2012/?fref=ts
  4. Ensad Alumni Paris est l’association officielle des anciens étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, dont je suis membre : https://www.facebook.com/groups/EnsadAlumniParis/
  5. Ensad de Paris (École Nationale Supérieure des Arts-Décoratifs de Paris) : http://www.ensad.fr/
  6. Musée du Louvre : http://www.louvre.fr/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. J’ai exercé pour la presse, l’édition, le jeu vidéo pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Et j’enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…